La Dioxine

Le terme de "dioxines" désigne une famille de composés aromatiques tricycliques chlorés et présentant des propriétés physico-chimiques semblables. Elles ne diffèrent que par le nombre et la position des atomes de chlore, ainsi que la disposition des cycles aromatiques. On distingue 75 polychlorodibenzo-p-dioxines (PCDD, les dioxines ) et 135 polychlorodibenzo-furanes (PCDF). Quand on parle de LA dioxine, on fait généralement allusion à la plus toxique de ces molécules, la 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD), ou dioxine de Seveso car c'est elle qui s'est formée lors de ce célèbre accident industriel .


STRUCTURE DES PCDD

STRUCTURE DES PCDF

Néanmoins, il existe une famille proche qui a été largement utilisée dans l'industrie:les polychloro-biphényles (PCB) ou pyralène qui ont une toxicité identique à celle des dioxines.

STRUCTURE DES PCB

Composition

En fait les dioxines (PCDD) existent dans la nature et sont donc constituées de deux noyaux de benzène, deux molécules d'oxygène et de molécules de chlores, de fluor ou de brome (1 à 8). Les furanes (PCDF) se différencient des dioxines par la présence d'un seul atome d'oxygène dans le cycle central.

Propriétés

Ayant une structure chimique très voisine, ces composés présentent un mécanisme d'action commun qui explique la similarité de leurs effets toxiques. On estime que 17 d'entre elles (7 des PCDD et 10 des PCDF) sont toxiques dont une seule de toutes est cancérogène pour l'homme, la 2,3,7,8-TCDD: connue sous le nom de dioxine de Seveso, d'après le Centre International de Recherche sur le Cancer (voir plus haut).

2,3,7,8-TCDD: Dioxine de Seveso

Une propriété importante de ce type de composés est sans doute leur grande stabilité physique et chimique due à la présence des atomes de chlore. Elles sont résistantes a la biodégradation. Seuls des oxydants tels que l'ozone, le tétroxyde de ruthénium ou des enzymes d'oxydation peuvent réagir avec les dioxines. La stabilité augmente avec le nombre d'atome(s) de chlore présent dans la molécule. La conséquence de cette stabilité est la non destruction et l'accumulation de ces produits dans la nature, chez les végétaux et animaux, en particulier dans l'organisme humain qui a du mal à l'éliminer (elles y subsistent pendant de nombreuses années). Du fait de leur lipophilie, ils se concentrent essentiellement dans la masse graisseuse, le long de la chaîne alimentaire, qui est la principale voie d'exposition chez l'homme.

Les limites

Il existe deux niveaux d'action sur les émissions des dioxines: l'exploitation de l'installation et le traitement des fumées. Ainsi, pour les usines d'incinération, le respect des conditions de combustion imposées par la règlementation assure une réduction des émissions de dioxines ou de leur précurseurs. Il convient également de limiter la formation de dioxines qui peut intervenir lors du refroidissement des gaz.

Pour le consommateur, prendre des mesures comme parer la viande pour enlever la graisse, consommer des produits laitiers allégés en matières grasses ou simplement cuire les aliments peuvent réduire la charge de l'organisme en dioxines. De même une alimentation comportant des quantités suffisantes de fruits, légumes et céréales, aidera à éviter une exposition excessive due à une seule source. Cependant, les consommateurs n'ont qu'une faible action sur leur niveau d'exposition. C'est aux pouvoirs publics (voir la législation ) de surveiller la qualité des approvisionnements alimentaires et de prendre des mesures de protection pour la santé publique.

Les Effets

Le danger des dioxines provient du fait que, une fois entrées dans l’organisme, elles sont très difficilement détruites.
Effectivement, les dioxines se fixent très facilement sur les particules de poussière. Ces poussières, très fines, pénètrent dans nos poumons sans être arrêtées par notre nez, et arrivent jusque dans nos alvéoles pulmonaires où elles sont fixées par le mucus.
Plus les poussières sont fines, plus elles sont dangereuses car elles pénètrent très facilement juqu’aux poumons. Les mécanismes

Dans le cytoplasme, la dioxine se lie à une molécule présente dans toutes les cellules de notre organisme: le récepteur Ah.
L’association Ah - dioxine présente une affinité pour une protéine dite de " translocation ": la protéine Arnt qui va pénétrer dans la noyau cellulaire.
Le complexe Dioxine/ Récepteur Ah/ Protéine Arnt va activer les zones dites " sensibles aux dioxines " de l’ADN nucléaire.
L’ADN ainsi activé va entraîner la production d’ARNm codant pour des protéines diverses. Ce sont ces protéines qui vont entraîner la réponse toxique.
L’action des dioxines est donc indirecte. Les effets

Les dioxines révèlent des effets nocifs sur l’homme à différents niveaux: hormonal, immunitaire, sur notre système de reproduction et présentent même un caractère cancérigène.

Exposition chronique à faibles doses:

Une exposition aux dioxines de longue durée mais à faibles doses entraîne un effet cancérigène, des troubles de la fonction de reproduction, des effets sur le système nerveux central et le système immunitaire.

Effet cancérigène:

Parmi les travaux, sur le caractère cancérogène de la dioxine sur l’Homme, les plus significatifs sont ceux de Bertazzi qui a établi un suivi de la population de Seveso. Ceux-ci montrent déjà une faible augmentation des cas de cancer pendant les 10 premières années qui suivirent l’accident. La prolongation du suivi épidémiologique a confirmé et précisé la tendance observée: 15 ans après l’accident, le risque global de cancers est augmenté d’un facteur 1.4 autour de la zone de Seveso.Ces cancers touchent principalement le foie, la vésicule biliaire, le colon, les tissus mous mais aussi les leucémies et les sarcomes.

La 2, 3, 7, 8-TCDD (ou dioxine Seveso) a donc été classée comme " cancérigène certain pour l’Homme " (par le Centre International de Recherche contre le Cancer en 1997).

Atteintes à notre système de reproduction:

Ces atteintes incluent les dommages au système reproducteur, à la fertilité masculine et féminine ainsi que celle de la progéniture. En effet, l’exposition in utero ou par l’allaitement diminue le taux d’hormones thyroïdiennes chez les jeunes enfants exposés via leurs mères aux PCDD, PCDF et PCB. Les taux d’hormones thyroïdiennes sont susceptibles d’influencer la production spermatique et la taille des testicules.

De jeunes garçons (11-14 ans) exposés aux dioxines (accident de Yu-Cheng, Taïwan) ont présenté un retard significatif du développement des organes sexuels.

Les épouses des vétérants du Viet-Nam exposées aux dioxines présentent un taux d’avortements spontanés supérieur à la normale. Les vétérants de l’US Air Force exposés à ce même agent sont affectés d’une diminution des testicules.

Sans qu’il soit possible d’établir un lien univoque avec l’exposition aux dioxines (d’autres polluants chimiques pourraient être impliqués) des études épidémiologiques récentes ont mis en évidence, dans l’ensemble de la population, l’augmentation de dysfonctionnements, pathologies, ou malformations liées au développement sexuel.

Certains auteurs relient ce type d’affection à la contamination par les dioxines mais il existe des contradictions: Bertazzi observe une diminution des cas d’endométrioses dans la population de Seveso.

Effets sur le système nerveux central:

Chez de jeunes enfants (11 ans), exposés aux PCB durant leur vie in utero (contamination maternelle par une alimentation à base de poisson originaire du lac Michigan), une diminution du QI , une mauvaise compréhension à la lecture, des difficultés de concentration et des problèmes de mémoire ont été révélés par rapport à un groupe d’enfants contrôle.

Une étude menée aux Pays-Bas a estimé l’influence de l’exposition périnatale (in utero et via l’allaitement) aux dioxines et PCB. Durant les 2 premières semaines suivant la naissance, l’exposition aux dioxines et PCB est corrélée à une "non-optimalité" neurologique. Celle-ci s’observe encore à 18 mois chez les enfants fortement exposés in utero. En revanche, une contamination post-natale (allaitement) n’a pas été mise en évidence. D’un point de vue psychomoteur, l’effet bénéfique de l'allaitement au sein masque un éventuel effet négatif de la contamination par le lait maternel.

Il est important de noter que cette étude présente un cas de contamination diffuse et non une situation accidentelle avec exposition massive aux dioxines.

Effets sur le système immunitaire:

Un dysfonctionnement de notre système immunitaire peut entraîner une plus grande sensibilité aux infections, augmenter la probabilité de développement de certains types de cancers, favoriser l’apparition d’allergies ou de maladies autoimmunes (réaction immunitaire dirigée contre soi-même).

En règle générale, la " dioxine Seveso " cause une atrophie, selon la dose appliquée, du thymus, de la rate et des ganglions lymphatiques périphériques.

Une modification du nombre des différents types de lymphocytes impliqués dans la réponse immunitaire a également été relévée chez les enfants (9-14 ans) nés de mères vivant dans une zone contaminée par les dioxines pendant leur grossesse. Une diminution des lymphocytes T-Killers a été relevée chez une population suédoise exposée aux organochlorés de par le poisson de la Mer Baltique.

Exposition à teneurs élevées en dioxines:

Une exposition à court terme à des teneurs élevées en dioxines peut être à l’origine de lésions cutanées, de chloracnés, et de taches sombres sur la peau par exemple, ainsi qu’une altération de la fonction hépatique.

Les catastrophes

La maladie de Yusho

En 1968, au Japon, il y eût une intoxication collective à la dioxine causée par une huile contaminée. Ceci a provoqué le développement de chloracnés, de fatigue, de céphalées, de vertiges et des amaigrissements de la population: c'est la maladie de Yusho.

Ces effets ont ensuite régressé dès l'arrêt de l'intoxication. Cet accident au caractère moins catastrophique que celui qui suivra a révélé les effets de la dioxine sur les humains.

Le nuage de Seveso

Le 10 juillet 1976, dans une usine de Seveso ( dans le nord de l'Italie ), la température de la cuve d'un réacteur où avait lieu une réaction chimique augmenta brusquement: de 126°C à 400°C.

Quelques minutes plus tard eût lieu une terrible explosion. La vapeur monta sous forme d'un petit nuage blanc passé inaperçu. Pourtant les conséquences furent terribles.

Moins de 24 heures plus tard, les problèmes apparaissaient. Ce fut d'abord les hirondelles, puis les poules, lapins, chats et chiens qui moururent. 5 jours plus tard, vînt le tour des hommes, ou plutôt des enfants qui commencèrent à avoir des rougeurs et des cloques sur la peau. Chez les adultes, on constata l'apparition de chloracnés, de kystes, de papules pouvant durer 25 ans.

En réalité, ce nuage transportait 2.5 kilos de dioxines, soit 500 000 doses mortelles pour l'Homme si cette quantité avait été absorbée par l'alimentation. Bien heureusement ce ne fut pas le cas.

http://crisesalimentaires.ifrance.com/crisesalimentaires/PAGES/dioxine.html

Dossier : http://www.agrisalon.com/07-dossiers/diox.php

Contamination par la dioxine : http://www.sante.gouv.fr/htm/dossiers/dioxine/accueil.htm

http://www.mhr-viandes.com/fr/docu/docu/d0000564.htm

SOURCES DE DIOXINE : http://www.ping.be/~ping5859/Fr/ChloreDiSrc.html

TOXICITÉ DE LA DIOXINE : http://www.ping.be/~ping5859/Fr/ChloreDiTox.html

Pour en savoir plus sur la dioxine : http://www.agriculture.gouv.fr/actu/enun/dioxinesommaire.html

http://www.fermedes7lieux.com/article.php3?id_article=57

http://www.ssmg.be/contenu/dossierssmg/dioxine.html

Aliments intoxiqués, notamment par de la dioxine : http://www.vegetarismus.ch/heft/f99-3/dioxine.htm

-