Les Stoupas (ou Chorten)


Il est très fréquent que soient érigés en bordure des temples un ou plusieurs stoupas (tib. tcheutèn).

Sous son apparente simplicité, le stoupa est une construction répondant à symbolisme complexe. En raccourcis le stoupa correspond aux différents aspects de la progression vers l'Eveil.

La plate forme qui soutient l'édifice représente l'éthique des "dix vertus" sur laquelle repose toute la pratique spirituelle:

les trois vertus du corps:

protéger la vie,
pratiquer la générositer,
garder une conduite sexuelle pure;

les quatre vertus de la parole:

dire la vérité,
réconcilier
parler de manière calme et agréable,
parler à bon escient;


les trois vertus de l'esprit:

la bienveillance,
le contentement,
la pensée juste.

Les trois marches de la base symbolisent les Trois Joyaux:

le Bouddha,
le dharma,
la shanga.

Le vase représente les "sept Branches de l'Eveil":

l'attention,
la connaissance,
la digilence,
la joie,
la parfaite souplesse de l'esprit,
la concentration,
l'équanimité

Les treize anneaux désignent les "dix force" et les "trois parfaites attentions":

la force de la pensée,
la force de la pensée supérieure,
la force de la mémoire,
la force de la concentration,
la force de la parfaite application,
la force de l'autorité,
la force de l'assurance,
la force des souhaits,
la force de l'amour et de la compassion,
la force de la bénédiction de tous les Bouddhas,

la parfaite atention par laquelle la Bouddha ne retire pas de satisfaction lorsque les disciples l'écoutent avec respect,
la parfaite attention par laquelle le Bouddha ne conçoit pas de colère lorsque les disciples de l'écoutent pas avec respect,
la parfaite attention par laquelle le Bouddha reste équanime lorsque certains disciples l'écoutent avec respect et d'autres non.

La lune représent l'élimination de toutes les souffrances.

Le soleil symbolise le rayonnement des mille lumières de la compassion.

Le joyau du sommet symbolise la réalisation de tous les souhaits.

 

Plus encore que de sa structure apparente, le stoupa tient cependant son importance de ce qu'il contient et qu'on ne voit pas: un multitude d'objets consacrés et de reliques, souvent les cendres de grands lamas défunts. C'est de là qu'il tient sa force et sa puissance; c'est ce qui lui confère sa fonction: transmettre la bénédiction du Bouddha à tous ceux qui le verront, le toucheront ou y penseront.

Il est dit que le stoupa est le support de l'esprit du Bouddha, de même que les textes sacrés sont le support de sa parole et les statues le support de son corps.

Il existe différentes sortes de stoupas, dont huit principaux, en rapport avec des événements de la vie du Bouddha:

le stoupa de la multitude de lotus (naissance)
le stoupa de l'Eveil
le stoupa de la mise en mouvement de la roue du dharma (premier enseignement)
le stoupa de la descente du monde des dieux (dans lequel le Bouddha était monté un moment afin d'enseigner sa mère qui y avait repris naissance)
le stoupa de la réconciliation
le stoupa des prodiges (destinés à convertir des hérétiques)
le stoupa de la parfaite victoire (c'est-à-dire de la victoire sur la mort)
le stoupa du parinirvana (le décès du Bouddha)