La Roue des Existences

La Roue des Existences est une représentation de la manière dont les bouddhistes conçoivent la situation des êtres dans le samsara, autrement dit le monde frappé par l'ignorance, le manque de liberté véritable et la souffrance. Deux points très importants sont à comprendre pour saisir cette vision des choses:

Le premier est qu'il existe un grand nombre de possibilités d'existence: non seulement la condition humaine ou animale que nous voyons, mais encore, d'autres mondes, imbriqués ou parallèles, qu'il n'est pas possible à nos sens de percevoir; certains de ces mondes sont plus heureux que le nôtre, d'autres plus douloureux.

Le second point est que chaque individu, loin de ne possèder qu'une seule vie, existe depuis des temps sans commencement et peut passer d'un monde à l'autre, non du fait du hasard, mais en raison de son karma, c'est-à-dire des actes positifs ou négratifs qu'il aura accomplis, les premiers le menant vers des existences heureuses, les seconds vers des existence douloureuses.

La Roue des Existence est composée de trois cercles concentriques.

Le cercle central, le moyeu de la roue, représente les trois poisons, les trois moteurs mentaux qui font tourner la roue et emprisonnent l'individu dans le samsara. Ce sont:

l'ignorance, repésentée par le porc
le désir et l'attachement, représentés par un coq
la colère et la haine, repésentés par un serpent

Le cercle médian contient, quand à lui, six sections renfermant la représentation des six classe d'êtres, dans lesquelles les individus peuvent reprendre naissance tour à tour:

1- Le monde des dieux: les dieux jouissent de plaisir des sens bien supérieurs aux nôtres et d'une vie beaucoup plus longue; ils restent néanmoins mortels et peuvent très bien retomber dans des mondes de souffrance
2- Le monde des humain: caractérisé par un mélange de joies et de peines que nous connaissons bien
3- Le monde des animaux: qui souffrent de la faim, du froid, de la peur, de l'exploitation, etc...
4- Le monde des enfers: où les êtres qui s'y trouvent plongés en raison de leur karma négatif subissent pendant d'immenses périodes d'intolérables souffrances
5- Le monde des esprits avides: sans cesse tourmentés par la faim et la soif et ne trouvant que très rarement et très peu de nourriture
6- Le monde des demi-dieux: également supérieurs aux hommes par leur plaisir, leur duréée de vie et leur force, les demi-dieux sont cependant des êtres de nature très belliqueuse, s'engageant continuellement dans des guerre et des conflits douloureux

Le cercle extérieure, découpé en douze cases, représente l'enchaînement des facteurs - les douze facteurs interdépendants - qui caractérisent la continuité de l'existence dans le samsara. Voici leur nom et l'image qui les représente:

1- l'ignorance
2- les impulsions karmiques
3- les consciences
4- le nom et la forme
5- les domaines d'expansion des sens
6- le contact
7-la sensation
8- le vouloir
9- la saisie
10- e devenir
11- la naissance
12- e vieillissement

Sur certaines représentations, la Roue des Existences comprend un cercle supplémentaire qui vient s'intercaler entre les trois poisons du centre et les six classes d'êtres. On y voit des être entrainés dans une chute douloureuse tandis que d'autres s'élèvent dans la paix. Cette imagerie représente le bardo (l'état intermédiaire), à savoir la période qui sépare la mort d'une nouvelle renaissance.

La Roue des Existences est tenue dans les cros et les griffes d'un monstre terrifiant. Il s'agit de Yama, le dieu de la mort, qui fait régner son impitoyable loi sur tous les êtres du samsara.
Dans le ciel au-dessus de la roue, apparaît généralement un bouddha qui, le bras tendu, pointe d'un doigt une Roue du Dharma, symbole du chemin libérateur, ou une lune, symbole de pureté. Par là il indique que le samsara n'est pas une prison définitive. La pratique du dharma permet d'y échapper, d'obtenir la libération, par laquelle on sort pour toujours de la souffrance et du cycle insatisfaisant des existences.